Plate-forme ASRA

Sorry, this information is not available in English. Please choose either the Dutch or French version to continue.

 

Utilisation du soja dans le secteur de l'alimentation animale belge

Le soja est un produit riche en protéines, fréquemment utilisé dans l’industrie de l’alimentation animale. En Belgique, l'importation de graines et de tourteau de soja se fait principalement des pays producteurs du Brésil, de l’Argentine, des Etats-Unis et du Canada.

Dans un rapport complèt (disponible en néerlandais), la BFA reprend les données récentes concernant la chaîne du soja. Il y est entre autres question de ladite chaîne, de la production mondiale du soja, ainsi que des flux commerciaux au niveau international et des perspectives pour l’utilisation de soja sociétalement responsable en Belgique.

 Rapport concernant l'utilisation de soja dans l'alimentation animale belge (uniquement disponible en néerlandais - dernière mise à jour juli 2018)

 Résumé du rapport (en français - dernière mise à jour août 2016)

Vous souhaitez en savoir plus concernant l'achat de soja non-GM? Accédez à notre rubrique Dossiers > Environnement > OGM.

Soja non-GM

 

BFA - Soja Sociétalement Responsable certifié

La BFA a décidé en 2009 de ne pas attendre le standard RTRS final, mais de créer son propre standard belge, notamment le soja sociétalement responsable (le cahier des charges soja SoRes
Le soja Sociétalement Responsable est du soja pour lequel ont été établis des principes et des critères en rapport avec l’environnement, des aspects sociaux et économiques.

Le standard belge respecte les 5 principes RTRS  ainsi qu’un certain nombre de critères correspondants. Le standard de la BFA est donc en quelques sorte un standard RTRS simplifié qui est plus facile à appliquer par le producteur. En 2009, les affiliés de la BFA ont acheté, pour la première fois, de manière conjointe, des certificats pour le soja SoRes, bons pour un volume total de 100.000 T. A ce jour, les certificats couvrent un volume global de 365.000 T.

 Soja SoRes certificié - Q&A (version janvier 2018)

 Liste des entreprises ayant souscrit le cahier des charges (version juillet 2018)

Ci-dessous vous trouverez les certificats que la BFA a obtenus pour l'achat collectif de soja SoRes certifié.

 Certificats année d'achat 2011 - CRS
 Certificats année d'achat 2012 - CRS 
 Certificats année d'achat 2013 - CRS 
 Certificats année d'achat 2014 - CRS 
 Certificats année d'achat 2015 - CRS 
 Certificats année d'achat 2016 - CRS 
 Certificats année d'achat 2017 - CRS
 Certificats année d'achat 2018 - SFAP, non conversion 

Le bureau d’étude et de conseils Profundo a publié en juin 2019 une étude comparant 17 standards de durabilité. Le standard de BFA a également été passé en revue. Lors de cette comparaison, l’accent a été mis sur la lutte contre la déforestation et la conversion des territoires naturels lors de la production de soja. Le standard de BFA a été évalué positivement et fait partie du top 5 des standards de durabilité qui ont été évalués : un bon résultat ! Vous pouvez consulter l’étude complète ici

Sources alternatives de protéines

Les autorités publiques soutiennent la BFA dans la réalisation des deux missions restantes de la Plate-forme ASRA:

1) Promouvoir les protéines locales (lisez européennes)

2) Promouvoir les sources protéiques alternatives

Pour ce faire, une deuxième Plan d’action sources protéiques alternatives a été élaborée ainsi qu’une Note cadre pour acompagner le Plan d’action.

Une des pistes à suivre pour rendre les aliments pour animaux et plus spécifiquement les flux de protéines, plus durables, consiste à utiliser des sources protéiques alternatives dans l’alimentation animale européenne. Le but est de limiter l’importation de protéines en mettant en place un cycle d'azote plus local. L’Europe dépend essentiellement des importations pour son approvisionnement en protéines végétales : 75% des protéines végétales sont importées. En Belgique le pourcentage de protéines importées est nettement inférieur, soit 50%.

Pour donner suite au premier Plan d’action sources protéiques alternatives, la BFA a, ensemble avec les autorités publiques/la ministre Schauvliege élaboré un deuxième Plan d’action en vue de rendre les aliments pour animaux encore plus durables.

Etant donné que le trajet vers la durabilité exige des efforts continus étalés sur une longue période, ce projet couvrira une période de 5 ans (2016-2020). Cinq leviers peuvent être distingués, tout comme dans le premier Plan:

1) Sensibilisation;

2) Conscientisation et promotion au sein de l’UE;

3) Stimuler la recherche (pratique);

4) Soutenir financièrement les agriculteurs en mettant en place des mesures spécifiques;

5) Dresser le bilan des projets de valorisation des coproduits en provenance de l’industrie alimentaire et de la production du bioéthanol par exemple.

 

Cliquez ici (uniquement en néerlandais) pour en savoir plus sur le Plan d’action.

D’une part, la Note cadre rédigée par la BFA a pour objectif de soutenir de façon permanente le Plan d’action Sources protéiques alternatives, mis en oeuvre en étroite collaboration avec les Autorités flamandes. D’autre part, la Note cadre a pour objectif de présenter de manière synthétique les initiatives durables mises en place par le secteur.

La stratégie en matière de durabilité est composé de 3 volets:

1) La sécurité alimentaire, le principe de base de la stratégie de durabilité

2) La Stratégie en matière de durabilité

3) Les protéines utilisées dans l’industrie de l’alimentation animale: faits et chiffres

 

Note Cadre de la BFA (version 2019)

 

 

Empreinte carbone

Cliquez ici pour calculer l’empreinte carbone de votre entreprise.

Charte RSE

Lisez ici plus d’informations sur la charte de durabilité que la BFA a lancée.